LE MELTING MAG

INTERVIEW - Laure Latour, Directrice.

03-11-2021 - INSIDE MK

#interview #directrice #challenge

INTERVIEW - Laure Latour, Directrice.

Laure Latour, directrice de l'agence, se prête au jeu de l'interview en 6 questions...

Qui es-tu ?

Laure, 43 ans, mariée, 3 ados. J’ai grandi dans le Poitou, en pleine campagne. Comme personne ne situe cette région sur la carte de France, je donne quelques indices : à côté du Futuroscope, pas très loin de l’océan et juste à côté de Saint-Savin-sur-Gartempe, petit village dont les fresques du XIIIème siècle sont classées au Patrimoine mondiale de l’Unesco, pour le quart d’heure culture.

Parle nous de ton parcours ?

J’ai fait mes études à Paris après avoir quitté mon Poitou natal en étudiant le droit et l’économie pour finir par un DESS (un Master 2 quoi) en Ressources Humaines. J'ai fait mes stages de Bac+4 et Bac+5 chez Coca-Cola en région parisienne, où j’ai appris les ressources humaines opérationnelles dans une entreprise très marketing en France et à l’International. J'ai été expatriée pendant 2 ans à Atlanta, aux Etats-Unis. J’ai ensuite rejoint l’industrie lourde chez Eramet à Paris puis dans une raffinerie de nickel en Normandie. Puis j'ai suivi mon mari qui a été muté à Toulouse, ville où il est né. J’ai toujours eu la communication et les Ressources Humaines sous ma responsabilité, notamment lors de mon dernier poste en tant que DRH à Pamiers, dans l’Ariège, chez Aubert & Duval. Après quatre ans très intenses, j’avais besoin de relever de nouveaux défis.

Pourquoi avoir choisi melting.k comme nouveau défi ?

Avec mon associé, nous recherchions plutôt une entreprise industrielle à reprendre mais le hasard des rencontres a fait que j’ai croisé la route de Romain et Yoan, en se disant réciproquement que nous n’avions pas beaucoup de choses en commun (rires). Finalement, après une première rencontre, le feeling s’est fait sur les valeurs humaines. En synthèse, le challenge de melting.k est surtout une aventure humaine basée autour de la créativité et de la rigueur d’exécution pour nos clients.

La transition du monde industriel / RH à la communication a-t-elle été difficile ?

J’avais déjà eu une expérience dans le monde des services aux entrepreneurs puisque j’ai créé Jobseed, cabinet de recrutement de managers, donc j’avais eu un sas de décompression. Il y a beaucoup de passerelles de compétences entre ces métiers puisque c’est l’écoute et le bon sens qui font la différence. La proximité avec les clients faisait partie de mon monde très terrain et j’ai été contente de conserver cet ADN.

Comment as-tu pu te faire ta place, avec les 2 fondateurs, mais aussi le reste de l’équipe ?

Ma place s’est faite très naturellement, avec bonne humeur et autour d'objectifs communs. L’équipe a été très accueillante et nous avons réalisé déjà beaucoup de choses nouvelles depuis février dernier. Un beau challenge qui promet encore de belles surprises.

Bientôt 2022... Des projets ?

Un très gros et beau projet de nouveaux locaux à venir à partir de janvier, autour du concept de Katapulte. Encore quelques semaines de suspense avant l’annonce…

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer l'audience de notre site.